vendredi 23 juin 2017

Nombre de visites au 23/07

DIY POUR L’ÉTÉ par Camille et Inesse

Voici un DIY de gouter pour l'été !!! 



RECETTE par Sofia

Temps de préparation : 240 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes
Ingrédients (pour 10 personnes) : - 1,5 kg de farine (prévoir 2 kg au cas où)
- 10 œufs
- 1 verre de jus d'orange (jus de 2 oranges environ)
- 25 cl d'huile d'olive
- 2 cuillères à café
- 50 g de levure de boulangerie (1 cube)
- 15 cl de lait
- huile pour friture
- sucre
- cannelle (éventuellement)

Préparation de la recette :
Défaire la levure dans le lait tiède, ajouter une poignée de farine. Laisser en attente.
Faire bouillir l'huile d'olive dans une petite casserole.
Simultanément, mettre 1 kg de farine dans une grande bassine profonde et ajouter le sel, mélanger.
Lorsque l'huile bout, verser doucement sur la farine, pour l'ébouillanter (attention aux projections). Mélanger avec une cuillère de bois.
Avec les doigts (au début, attention de ne pas se brûler), émietter farine et huile pour enlever le plus de grumeaux possibles (pas grave s'il en reste).
La difficulté commence ici, on travaille la pâte au juger, d'où l'impossibilité de donner une quantité de farine précise à ajouter (je dirais 500 g, mais cela varie à cause de la taille des œufs, de la tasse et du verre utilisés).
De plus, si vous n'avez pas de force dans les bras, il vaut mieux abandonner (ou trouver quelqu'un qui en a) car le travail de la pâte est assez fatigant !
Ajouter le lait "levuré" et commencer à pétrir avec les mains, ajouter les œufs un par un, en continuant de pétrir entre chacun.
Ajouter le jus d'orange (garder les peaux).
Ajouter de la farine progressivement, une personne pétrit, une autre saupoudre de petites quantités de farine sur toute la pâte, tout en la soulevant, la mélangeant, la faisant tourner.
Au final, en la "fessant" vivement en partant des parois, on doit pouvoir la décoller. Attention, elle doit tout de même rester humide, légèrement collante.
Avec un couteau, dessiner une croix sur la pâte.
Recouvrir la bassine d'un linge et la laisser reposer dans un endroit chaud 3-4 heures. Elle doit gonfler, voire doubler de volume.
Prendre une grande poêle à frire, profonde. La remplir d'huile de tournesol. Attendre qu'elle soit très chaude. Tester la température avec un peu de pâte jetée dedans, qui doit frire aussitôt. L'huile est donc prête.
Pour la friture de la pâte, il est préférable d'être deux personnes : une qui étend la pâte et la dépose dans la poêle, une qui la tourne pour la frire des deux cotés, qui l'enlève et qui la saupoudre de sucre.
Préparer un bol avec de l'huile (tournesol) pour étendre la pâte entre chaque beignet.
Mouiller ses mains avec l'huile du bol, prendre une boule de pâte de la taille d'un œuf et l'étendre doucement, en évitant les trous, sur environ 20 cm, les bords seront plus épais.
L'autre personne s'occupera de la cuisson (assez rapide, le beignet doit être doré) et au saupoudrage de sucre (+ cannelle pour les gens qui aiment).
Pour éviter que l'huile ne brûle, on jette un morceau des peaux d'oranges conservés. Quand il est brûlé, on le retire et on en met un autre.
On déguste tiède ou froid.

NEWS

Le blog ferme ses portes ce soir ; les articles restants seront publiés à la rentrée. Bonnes vacances à tous !!!

JOURNÉE DE L’ÉLÉGANCE







REMISE DES PRIX AUX UPE2A







BLAGUE par Marwa

​Pendant le cours d’histoire du moyen-âge Toto soupire. Sa maîtresse lui demande pourquoi. Toto répond :
-J’aurais tant voulu vivre au Moyen Age…
-Ah bon et pourquoi cela, Toto ?
-Pour avoir moins d’histoire à apprendre !


jeudi 22 juin 2017

JEU par Aréna

Voici un jeu de logique très facile :      

Alors, à vous de nous donner la réponse par commentaire ;-)

PHOTOS DE LA CHORALE






SPORT par Melwan

Pierre-Emerick Aubameyang, né le 18 juin 1989 à
Laval (Mayenne, en France), est un footballeur international gabonais. Il possède également la nationalité française. Il évolue actuellement au poste d'avant-centre au Borussia Dortmund. 
Arrivé en 2006 au Milan AC où il achève sa formation, il se fait connaître du monde professionnel avec plusieurs prêts consécutifs en France, au Dijon FCO, au Lille OSC, à l'AS Monaco puis à l'AS Saint-Étienne, où il est finalement transféré en 2011. Brillant notamment par sa pointe de vitesse, il y réalise deux saisons pleines. En 2013, il signe au Borussia Dortmund, en Allemagne. Grâce à son excellente année en 2015 avec Dortmund et fort de 46 buts marqués toutes compétitions confondues, il est sacré footballeur africain de l'année, le 7 janvier 2016, devant l'Ivoirien Yaya Touré et le Ghanéen André Ayew. Après avoir honoré une sélection en équipe de France espoirs en 2009, il choisit, comme son père, d'opter pour la sélection du Gabon, dont il devient un joueur cadre.
Il est issu d'une famille de footballeurs. Son père, Pierre Aubameyang, est un footballeur international gabonais ayant évolué de nombreuses années en France. Ses frères, Willy Aubameyang et Catilina Aubameyang, sont également footballeurs professionnels.

ANIMAUX par Ninon

Le colibri

Fascinants par leur taille minuscule, les colibris, qui passent de fleur en fleur pour  trouver le nectar qui constitue l'essentiel de leur alimentation, 
sont  capables d'un vol extrêmement performant et rapide. Battant des ailes  plusieurs dizaines de fois par seconde – de sorte, qu'en vol, il est impossible de distinguer ces dernières –, les  « oiseaux-mouches », comme ils sont surnommés, sont les seuls oiseaux à savoir voler en marche arrière.
Indépendants et plus ou moins agressifs, les colibris vivent en général en populations lâches. Ils présentent, selon les espèces, diverses manières de se nourrir et d'occuper l'espace. Les « territoriaux » exploitent des végétaux à fleurs très riches en nectar et ont tendance à se contenter de territoires restreints qu'ils défendent âprement à coups de bec contre tout intrus. Ils se déplacent peu, à l'inverse des « trappeurs » qui, s'intéressant à des fleurs moins mellifères, doivent nécessairement couvrir davantage de terrain pour subvenir à leurs besoins. Les « généralistes » ne se contentent pas seulement du nectar des fleurs ; ils sucent aussi le jus s'écoulant des fruits abîmés ou trop mûrs, capturent des insectes en vol ou explorent les fleurs et les feuilles à la recherche de ceux qui se seraient englués dans le suc. Les colibris « chapardeurs » pillent même les toiles d'araignée, dont ils s'approprient adroitement les victimes. Pour recueillir le nectar, les colibris « perceurs », comme le colibri féerique, Heliothryx barroti, ou le colibri à épaulettes, Eupherusa eximia, percent la base des longues  corolles, car leur bec est trop court pour s'introduire jusqu'au fond.

JOURNÉE DE L'ELEGANCE


RÉPONSE À L’ÉNIGME D'HIER

​Il fallait répondre 6, car dans quatre il y a 6 lettres.